Collégiale Saint-Thiébaut

alt

La Collégiale* Saint-Thiébaut de Thann est l'un des édifices les plus représentatifs du gothique rhénan en Alsace. Sa construction a duré de la fin 13ème siècle à 1516 : année où fut achevée la flèche de plus de 78m de haut, véritable dentelle de pierre.

Son grand portail est unique en France : 3 tympans rappellent grâce à 150 scènes la vie de la Vierge, la Nativité et la Crucifixion


Les 3 formes de style gothique sont représentées dans l'église, primitif, rayonnant et flamboyant.

La Chapelle Saint Thiébaut (au fond de l’église à droite) est la partie de la Collégiale la plus ancienne, elle date de la fin du XIIIème siècle.

Dans le chœur, les stalles sont ornées de 169 personnages. C’est l'un des plus importants ensembles d'Alsace.

Les vitraux (1423 – 1431) sont répartis sur 8 verrières de 15m de haut, ils témoignent de la richesse de l'édifice, lieu de pèlerinage à Saint-Thiébaut dès le 13ème siècle. (accès interdit au public)

* Une Collégiale est une église dans laquelle s’est installé un Collège de chanoine. Celle de Thann doit son nom au collège de chanoines de Saint-Amarin venu s’y installé en 1442

Ouverte d'octobre à mai de 8h à 12h et de 14h à 18h en semaine et de 8h à 18h les week-ends, de juin à septembre de 8h à 19h.

visite virtuelle 360°c de l'intérieur de la Collégiale

 

 

La légende de Saint-Thiébaut

altEn l'an 1160 mourait à Gubbio (en Italie), l'évêque Saint-Thiébaut. Il avait légué sa bague épiscopale à son fidèle serviteur. Mais en voulant retirer l'anneau, le serviteur arracha le pouce droit. Il l'enchâssa dans son bâton de pèlerin et s'en retourna chez lui en Lorraine.

En chemin, il arriva à Thann en 1161. Il posa son bâton contre l'un des sapins qui se trouvait là, et s'endormit. Le lendemain son bâton avait pris racine. En même temps, le seigneur du château de l'Engelbourg vit trois lumières au-dessus de ce sapin. Il vit ce prodige de Dieu, et promit de bâtir une chapelle. Le bâton se détacha immédiatement...

Une expertise commencée en 1975, confirma que le fragment de peau enchâssé dans le reliquaire à Thann appartenait bien au corps de Saint-Thiébaut, conservé à Gubbio. Le reliquaire est visible à la Collégiale.